La main sur les yeux

La main sur les yeux

Salomé a quinze ans. Un jour, sa vie bascule. Sa mère toxicomane doit entrer en cure de désintoxication. Salomé doit donc aller habiter chez son oncle qu’elle n’a pas vu depuis dix ans. Elle pourrait se rebeller mais elle n’a pas cette force; elle a trop longtemps porté le mal de vivre de sa mère. Ne pouvant fuir cette réalité, elle met une main sur les yeux pour ne pas voir cette réalité qu’on lui impose, cette nouvelle école où elle ne veut pas aller et cet oncle qu’elle ne connaît pas et dont l’univers est glauque.

Lors d’une rencontre inconfortable avec une jeune fille de sa nouvelle école, Salomé cherche à se dérober de l’importune qui ne la lâche pas. Le mensonge commence là. Lancé pour avoir la paix et mettre fin à l’interrogatoire, il lui collera à la peau. Ce sera le début d’une nouvelle vie inventée de toutes pièces, aux antipodes de celle qui lui échappe. Elle n’a aucun scrupule à mentir à Kim et aux autres. Cependant, mentir à Zack lui est insupportable car avec lui, elle arrive à voir au-delà du mur bleu.